Habitons nos rêves, un pas vers le café associatif

En mai 2015, des ateliers de construction et de réflexion ouverts à tous furent organisés à la Briqueterie et au jardin du bout d’la rue, il s’agissait de la poursuite d’un travail mené au jardin avec Kinya maruyama, architecte Tokyoïste de renommée internationale. Habitants, sociologues, architectes, artistes, tous étaient réunis autour du projet « Habitons nos rêves ».

Jean Larvor et Julie C. ont réalisé ce document lors de cette riche semaine  :

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*